Implantation du maïs

lundi 3 avril 2017 par Capla

 

Date de semis 

Le sol doit être réchauffé. Le maïs peut germer à partir de 8 à 10° de température du sol. Cette température est souvent atteinte fin mars début avril dans notre région. Cependant cette température ne permettra pas une levée rapide. Il est important de préserver l’humidité du sol pour assurer une levée régulière.

En sol argileux, éviter les outils à disques lors du semis.

Particularité, le maïs DRY : cette technique consiste à semer de bonne heure (courant mars) une variété très précoce (indice < 300).

Cette technique trouve son intérêt dans les parcelles non irriguées de sols plutôt argileux (bonne réserve en eau). Elle a pour objectif d’allonger la rotation en introduisant une culture de plus et pallier aux rotations très courtes type « Blé-tournesol-blé » qui montrent très nettement leur limite depuis quelques années. Le but est d’obtenir un rendement moyen de 60 qx. De plus, la récolte se fait plutôt de bonne heure (début octobre) avec des taux d’humidité quasi aux normes limitant ainsi les frais de séchage.

Depuis trois ans, dans le secteur de la CAPLA, les rendements obtenus sont plutôt convainquants .

Profondeur de semis 

Le semis doit être fait ente 4 et 5 cm pour éviter le gel, les dégâts d’oiseaux, le dessèchement du sol.
Trop profond, la graine s’épuisera pour fabriquer un coléoptile plus long.

Veiller à obtenir un sol ressuyé, de la terre fine autour des graines. En sol battant essayez de conserver des mottes en surface. La régularité de profondeur est un critère important à obtenir.

Semez à vitesse régulière et modérée.

Variétés : voir le bulletin CAPLA de janvier 2017

Les engrais « starter » au semis 

Ce type d’engrais a un effet très important sur la levée. Il amène une plus grande vigueur au départ en raison de l’apport de phosphore proche des racines séminales.
La forme d’engrais la plus connue est le 18/46 (100 à 130 kg/ha). Les micros granulés ont des effets similaires, mais plus simples d’utilisation. (Coût identique selon produits, 45 à 60 €/ha selon dose).

Fertilisation de fond phospho-potassique

En maïs grain, les exportations sont de 50 à 60 unités de chaque élément pour 100 qx de rendement.
En maïs ensilage, l’exportation en potasse est beaucoup plus conséquente 160 unités pour 14 tonnes de matière sèche récoltée.
Il conviendra donc de ne pas négliger la fertilisation potassique dans le cas de l’ensilage. En maïs grain, pour des sols normalement pourvus, il conviendra au minimum de compenser les exportations, à savoir, 60 unités de phosphore et potasse (tenir compte des apports en fumier)

Désherbage

La lutte contre les adventices doit se raisonner en prenant en compte plusieurs facteurs :

La rotation des cultures sur une même parcelle contribue à mieux maîtriser les adventices. En effet les rotations courtes, à fortiori la monoculture va permettre une sélection d’adventices qui vont petit à petit devenir plus ou moins résistantes aux désherbants chimiques. A l’inverse, une rotation longue alternant des cultures d’hiver et des cultures de printemps permettra d’éliminer plus de graines de « mauvaises herbes ».

Le travail du sol : le labour par le fait qu’il enterre des graines en les plaçant dans une situation où les conditions de germination ne sont pas favorables permet l’élimination d’une bonne partie des graines. A l’inverse, le travail superficiel laisse un maximum de graines en surface et nécessitera de fait une intervention chimique plus forte.

Le faux semis : permet de faire naître des adventices qui seront détruites après levée (voie mécanique ou chimique). Cette technique bien pratiquée sur céréales à paille à l’automne est moins évidente.
Inconvénients : retarde la date du semis, risque de tasser plus les sols.

De bonnes conditions de semis pour une levée rapide et homogène qui de fait sera plus concurrentielle à l’égard des mauvaises herbes.
Tenir donc compte des prévisions météorologiques, de la température du sol au moment du semis.
Remarque : un inter-rang faible limite aussi les adventices (compétition à la lumière). Réduire l’inter-rang est plus facile à mettre en œuvre sur tournesol que sur maïs.

Binage : cette technique est très efficace dans l’inter-rang. Doit être effectuée sur des adventices plutôt jeunes et en conditions assez sèches pour éviter les « repiquages ». Deux passages permettent d’obtenir de meilleurs résultats.

Désherbage chimique

Celui-ci doit être envisagé une fois que l’on aura pris en compte tous les éléments précédents qui vont contribuer à une diminution du risque adventice. Cependant, dans beaucoup de situations, il faudra prévoir une
 intervention chimique.

Privilégiez les désherbages dès le semis pour profiter au mieux des bonnes conditions : sol encore frais, utilisation de produits rémanents.

Les solutions de post levée restent des traitements complémentaires ou de rattrapage dans les cas de présence d’adventices non contrôlées par les herbicides de semis (Xanthium, liseron, sorgho d’Alep, chardons…), ou de levées très tardives. Nous vous proposons donc des associations autorisées employées dès le semis : voir tableau.

Le désherbage doit se réaliser dans les heures qui suivent le semis, il en va du bon résultat du désherbage.

Cette méthode permet d’utiliser l’humidité restant dans le sol pour assurer la fixation et donc l’efficacité du désherbage.

REGLEMENTATION : Insecticide et fongicide au semis des maïs

Depuis 2011, le déflecteur de poussières est obligatoire pour les semis de maïs réalisés avec un semoir pneumatique (turbine) et ceci pour tout enrobage de graines (fongicides, insecticides).
Nb : Hormis les graines non traitées utilisées en bio toutes les semences de maïs commercialisées à la CAPLA disposent au minimum d’un traitement ­fongicide.

 


Lettre d'information

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 644318

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site INFORMATIONS CULTURES   ?

 


.: Copyright CAPLA 2008 - Tous droits réservés :.
Route de Toulouse 09350 DAUMAZAN SUR ARIZE - Tél : 05.61.67.90.90

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d - Création IPconnexions